bannière


Comment faire connaître votre groupe


Leçon numéro 1 : Séduire une maison de disque


un disque


Vous avez composé le tube du 3ème millénaire, et vous cherchez une maison de disque ?

C'est une bonne idée, mais comment s'y prendre ?

Voici des conseils pour parvenir à séduire un label...






1/ Contactez d’abord les petits labels

 

Tout d’abord, il vous faut éviter de tomber dans un piège classique : contacter les grosses majors.

 

Il y en a quatre en France :

 

C’est un piège car celles-ci sont inondées de maquettes, donc vous avez peu de chances de vous démarquer.

D’autre part, elles fonctionnent différemment pour repérer des talents : elles contactent les groupes ayant déjà signé dans des plus petits labels, ou repèrent sur le net les vidéos qui font le buzz.

Vous pouvez envoyer vos maquettes à ces majors, néanmoins vous avez peu de chances de recevoir une réponse positive…

Tentez votre chance, mais ne vous découragez pas en cas de refus, et concentrez-vous sur les plus petits labels. Téléchargez en la liste ici !

 

Bref, compter sur les majors pour réussir, c’est comme, pour un auteur, envoyer son manuscrit à Gallimard, la plus prestigieuse maison d’édition, qui édite Proust et Flaubert ! Il faut commencer par contacter de plus petites structures.

 

2/ Votre réseau sur le web

 

Quand vous allez contacter les labels, il va falloir leur prouver que vous avez déjà un certain succès. Cela les encouragera à vous signer.

Il est donc peu utile de les contacter si la vidéo de votre clip sur Youtube a fait une cinquantaine de vues en trois ans… De là l’intérêt de promouvoir votre vidéo, pour avoir un grand nombre de vues ! Il y a plusieurs stratégies pour cela, et l’une de celles-ci est de vous inscrire sur notre site ^^

Cela ne suffit pas. Il vous faut multiplier votre réseau sur le web. Vous devez être présent sur :

  • Facebook, avec un maximum de « J’aime »
  • Myspace, avec un grand nombre d’ « amis ».
  • Soundcloud, le site à la mode en ce moment, avec le plus de « followers » possibles.
  • Eventuellement, inscrivez-vous aussi sur Twitter, et là encore, cherchez à avoir un max de « followers ».

Une fois que vous avez une communauté qui vous suit à travers ces différents réseaux sociaux, contactez les labels, par mail ou par lettre. Dans votre message, montrez vos muscles ! Autrement dit, donnez tous les chiffres. Vous montrerez ainsi que vous êtes déjà une star, et qu’il ne reste plus au label qu’à vous signer !

 

A un endroit de votre mail, il faudra qu’il y ait donc un message de ce type :

« Retrouvez notre groupe sur Facebook (3000 j’aime), Myspace (600 amis) et Soundcloud (2000 followers).

Vous pourrez aussi visionner notre clip sur Youtube (45000 vues en trois semaines) ».

 

Comment avoir autant de "j'aime", d'amis et de followers sur le web ? C'est là l'objet des leçons suivantes :


3/ Soignez l’emballage

 

Vous pensez que ce qui est le plus important pour un label, ce sont vos morceaux ? Faux !

Ce qui compte, c’est le rêve que vous créez, c’est l’histoire que vous apportez. Votre musique n’en est qu’une partie. Votre physique, votre vie, votre personne, est un aspect essentiel. Le fait que les Beatles soient quatre, qu’ils aient eu cette drôle de coupe de cheveux et ce drôle d’accent de Liverpool est important. Le fait que Beyoncé soit si sexy quand elle danse aussi.

Bref, ce qui est important c’est vous ! Votre morceau n’en est qu’un aspect parmi d’autres.

Il va donc falloir non seulement envoyer vos morceaux, mais aussi un « book », où vous vous présentez, avec de jolies photos qui vous mettent en valeur, et un texte qui présente votre histoire.

C’est ce qu’on peut appeler « soigner l’emballage ».

Envoyer un simple CD avec une lettre, c’est donc perdre beaucoup de points…

 

4/ Créer un contact humain

 

La règle est simple : plus vous arrivez à créer un contact humain avec l’un des responsables du label, plus vous avez de chances d’être écouté attentivement. Essayez donc de créer ce contact. L’idéal est de repérer un label qui se trouve dans votre ville, et de se déplacer dans les bureaux.

Si ce n’est pas possible, essayez au moins, avant d’envoyer votre lettre, de téléphoner au label et de parler longuement avec un responsable, pour vous présenter, et le prévenir qu’il va recevoir vos morceaux par la poste.

 

5/ Mail ou lettre ?

 

Les labels préfèrent recevoir des lettres, avec des maquettes au format CD. Mais si vous devez contacter plusieurs dizaines de labels, cela va vous coûter cher !

Vous pouvez donc procéder aussi par mail, avec le morceau au format MP3 en pièce jointe, et votre book au format PDF.

L’avantage du mail est aussi le fait que vous pourrez créer un lien dans le corps du message vers votre vidéo Youtube, votre site ou votre Myspace (ce qui n’est pas naturellement le cas avec une lettre).

Enfin, il est plus rapide et plus facile d’envoyer un mail qu’une lettre. Inutile de se déplacer jusqu’à la poste, de graver un CD, etc.

 

Mais rien ne vaut tout de même une lettre, car on sent que l’artiste a investi plus de temps dans la préparation de son envoi. Cela implique plus. D’autre part, un book au format papier, c’est mieux qu’un pdf. Une photo, c’est toujours plus joli lorsque c’est imprimé.

Le mieux est de sélectionner une dizaine de labels qui vous intéressent, et de faire une première campagne d’envois de lettres avec maquettes et book.

Vous pourrez éventuellement lancer une seconde campagne d’emails, vers des labels qui vous intéressent moins.

 

Voilà, bon courage à vous !